11 juillet 2020

Déplacements fortuits




Le déplacement fortuit des objet.







Métagraphies
extraits, nouvelle suite
2019 et 2020


___




4 pages font une
des 3 dernières nuits,
yeux fermés,

Carnet, encre, main, 
et l'oubli.


____




De longs mois d'empêchements pour nous éteindre,
empêcher nos étreintes, enlever le hasard 
 à la non répartition du temps tel que nous l'aimions. 



___ 





6 juin 2020

Image langue et Dialogue sourd


 



Monde à dos
juin 2020



___



texte et pièce sonore
sur une invitation de POEMA

Image langue
Dialogue sourd




___


 

7 avril 2020

Vues



3 vues
en avril









1 avril 2020

Dessiner





mars 2020 





Dessiner : s'engouffrer dans la contradiction.
Et si on a l'impression qu'on pourrait continuer sans ne jamais
s'arrêter, alors continuer.

peindre, sans rien, ou avec peu.

Se compliquer l'existence.
peindre, ne rien faire tout en faisant,
rater encore, aller vers le mieux pire possible.

Si un trait est trop propre : le salir.
Si une forme est reconnaissable : la repasser.

peindre : tourner le dos au monde ou avoir le monde sur le dos

ne choisir ni l'un ni l'autre
agir en sauvage. mal parler.
ne pas connaitre ses mots.

peindre : détruire, défaire.

animal, camion
main, pied, sexe, tête
branche, feuille, goudron
tout est joué

peindre, réapprendre à parler

excès de sensualité,
accès au sauvage

Dessiner ; tourner le dos au monde et lui faire face.










Je publie ici quelques planches et quelques extraits du travail en cours, à vrai dire, un travail qui n'a jamais cessé, de côté, peu montré, un travail qui aux yeux de certains contemporains ne serait qu'archaïque, passé, dépassé, déjà trop tard, mais il faut continuer, pousser l'outil sur une surface absente, se mettre le monde à dos et le porter tout autant, dessiner contre l'idée, pour tenir une pensée, longue et lente, brutale et sauvage, dont le propre est d'échapper à notre regard. 

Les extraits présentés ici sont tous réalisés sur papier couché mat ou brillant, aux formats 15x21cm. Il y aurait aussi de grands formats sur papier, toile de lin libre, tissus libre ou bois montée. 

Demain tout sortir, mettre côte à côte les histoires, les images, les notes, l'alphabet infini, traits, tirée de traits, chercher les sources, être attentif aux fonds, entité lacunaire ouvertement fermée, terminer l'heure, passer outre la durée, entre la nuit et le reste. 

Passer outre la durée






















28 mars 2020

indomptables, réceptacles et filtres










perdus confondus 
au tout quantifiable





17 mars 2020

Revue Pli numéro 11





Voici quelques images du numéro 11
de la revue Pli 

Avec : 

 Amandine André, Adrien Brault,
Anna Carlier, Justin Delareux,
Christophe Esnault, Khalid El Morabethi,
Claude Favre, Nadia Von Foutre,
Charlotte Hubert, Emmanuèle Jawad,
Sarah Kéryna, 1000Martho,
Riton La Mort, Maya Paules,
Dominique Quélen, Carmen Diez Salvatierra,
Juaz Tefe, Clément Villiers

Cahier spécial 
Julien Blaine
.

Format 15x21
152 pages cousues
 non paginées
250 exemplaires

15e port inclus
12e sans port
ISSN : 2427-5174

 
Commande ici :
 
 .
 








 

















 
 
 
 
__
 
 
Un grand merci à toutes et tous
 
 

3 mars 2020

S'extraire de l'extrait



on nous accroche à la branche,

avec le poids des siècles qu'on porte.





Souvenir du prolétariat, 2018
papier, encre, formats 25x33cm

___


„To paint is to destroy what preceded. I never try to make a painting, but a chunk of life. It is a scream; it is a night; it is like a child; it is a tiger behind bars.“

Source: https://quotepark.com/fr/citations/1866488-karel-appel-to-paint-is-to-destroy-what-preceded-i-never-try/
„To paint is to destroy what preceded. I never try to make a painting, but a chunk of life. It is a scream; it is a night; it is like a child; it is a tiger behind bars.“

Source: https://quotepark.com/fr/auteurs/karel-appel/
„To paint is to destroy what preceded. I never try to make a painting, but a chunk of life. It is a scream; it is a night; it is like a child; it is a tiger behind bars.“

Source: https://quotepark.com/fr/auteurs/karel-appel/

" To paint is to destroy what preceded. 
I never try to make a painting, but a chunk of life.
It is a scream; it is a night; 
it is like a child; it is a tiger behind bars."

Karel Appel 


___




sans titre, 2020
encres sur papier



concours
encre et acrylique sur papier 50x65
extrait d'une série de 30 peintures
réalisées entre décembre et janvier dernier




même chose
 mais sur papier 32x40cm

___  







sans titre (2020)
travail en cours
ici : formats 21×29,7cm, papier ivoire, 
pvc, acrylique préparée.

Assemblages aléatoires 
de formes brutes peintes 
sur des éléments sources

___
 


Legs, 2018
encres préparée, papier, 80x120cm (x3)


____







sommaire du prochain numéro de la revue Pli,
le onzième, à paraitre le 15 mars prochain.
152 pages - 250 exemplaires

Dans l'attente il est possible de commander un exemplaire ici :

des nouvelles prochainement


___


Mise à jour du site 


___




les panaches de fumées, on tousse,

on sait encore dire qu'après les explosions de joie

s'en suivent souvent des mois d'isolement.




___